Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Alexandre Moali de Nantes à Vénissieux

Vénissieux Handball qui a fortement rajeuni son effectif pour la saison 2020/2021 a fait signé deux jeunes gardiens de buts pour remplacer la paire expérimentée  Calic/Keignart.
Antoine Traclet, dont nous parlerons lors d’un prochaine article et Alexandre Moali constitueront l’ultime rempart de cette formation dont l’un des points forts est la défense.

 

Alexandre Moali 21 ans était le gardien du centre de formation du HBC Nantes. Il évoluait la saison dernière en N1.

Fils d’un international algérien, Alexandre est originaire de Saint-Genis-Laval, club dont il a porté les couleurs jusqu’en U16. En 2014, il intègre le pôle espoir de Lyon.
« Ensuite, je suis parti à Tassin-la-Demi-Lune pour jouer un an en championnat de France U18. J’ai eu la chance que la N1 de Villefranche-sur-Saône s’intéresse à moi. J’ai effectué la dernière année du pôle en Calade. En parallèle, j’ai eu deux sélections en équipe de France. J’ai été gardien réserviste pour l’Euro 2016 en Géorgie. Grâce à Thierry Anti qui s’était déplacé nous voir, le HBC Nantes m’a contacté pour intégrer leur centre de formation. Une expérience archi-formatrice sur le plan de la discipline. Je me suis fait un palmarès en étant champion de France N2 lors de la saison 2018/2019. Lors de cette dernière saison inachevée, j’ai évolué au sein de ce collectif en N1 » nous explique-t-il
Élève en prépa intégrée au Polytech de Nantes, Alexandre a effectué sa prépa en 3 ans au lieu de 2 pour pouvoir suivre le centre de formation. Il revient sur Lyon, où il est pris  à l’INSA de Lyon en génie énergétique et environnement.
« Le fait de côtoyer le professionnalisme dans le handball m’a fait comprendre que ce n’était pas forcement ce qu’avais envie de faire. Pour la suite de ma vie, j’avais envie d’avoir un peu de liberté car un centre de formation c’est vachement exigeant. Désormais j’axe plus mon avenir sur les études. Le fait de signer à Vénissieux est un projet adapté avec mon cursus universitaire. Il demande de l’exigence mais moins, que dans une autre équipe d’un niveau plus élevé. Je remercie Vénissieux Handball de m’avoir fait confiance. J’ai eu beaucoup de propositions, mais c’est l’un des rares clubs à me dire qu’il attendrait la décision tardive de l’école d’ingénieur pour savoir s’il allait recruter un autre gardien dans le cas où mon inscription à l’INSA ne se serait pas faite. Leurs objectifs pour cette saison 2020/2021 sont en adéquation avec les miens : terminer le plus haut possible. Le VHB est une formation jeune mais qui possède de fortes capacités. L’exigence du coach où même celle du club sont reconnues dans la région. Personnellement j’essaierais de prendre mes marques, je ne me fais pas de souci sur ce plan. Continuer à prendre de l’expérience en gardant le plaisir et enfin atteindre un bon niveau de jeu, tout en continuant mes études comme je le souhaite. »

Alexandre Moali l'un des deux nouveaux gardiens du VHB - Photo: Avec l'aimable autorisation du VHB

Alexandre Moali l'un des deux nouveaux gardiens du VHB - Photo: Avec l'aimable autorisation du VHB

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article