Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La mémoire de Vénissieux

En août 2004, j'avais eu la chance de visiter les archives municipales de la commune.
Situées à proximité du Commissariat de Police, celles-ci créées en 1973 occupent une partie des sous-sols du bâtiment de la Mairie. C’est un lieu sécurisé.

Placées sous la double tutelle : du Maire (attribution propre) et des Archives Départementales (qui dépendent elle-même de la Direction des Archives de France), elles sont un service public à la disposition des habitants de Vénissieux ou d’ailleurs.

« Notre travail est vaste. Nous sommes responsables de la conservation de la mémoire de la ville » expliquent l’archiviste responsable du service et une assistante archiviste.

Le magasin de dépôt est situé au sous-sol des bâtiments de la Mairie. L’endroit est frais et sécurisé.  Les documents gardés proviennent principalement de l’administration locale.
Certains fonds publics sont venus rejoindre les locaux de Vénissieux
Les archives sont régies par une codification établie au niveau national. Toutes les pièces stockées ont une durée de vie.  Celles émanant par exemple, de l’état civil, des délibérations du conseil municipal, les permis de construire, les journaux officiels sont gardés éternellement.
La ville de Vénissieux a aussi une obligation légale de détenir tous les Journaux officiels.
« La copie des J.O. concernant les demandes d’actes de naturalisation est une des demandes types » précisent les archivistes.
Vénissieux possèdent des éditions datant de Napoléon III.
D’autres documents référencés ont une existence légale plus courte comme les fiches de vaccinations provenant du service d’action sanitaire. Au bout de cinq ans, ils sont détruits.  « Notre rôle est de vérifier l’intérêt historique du document ; d’évaluer leur durée de vie (5, 30, 150 ans ou à vie) et d’effectuer le classement suivant les directives nationales » ajoutent-elles.
Si la majorité des demandes de renseignements proviennent des différents services de la municipalité, les habitants de Vénissieux ou d’ailleurs peuvent solliciter la bienveillance des archivistes. Étudiants, chercheurs, généalogistes les écoles et certaines associations comme Véniciacum viennent examiner les documents officiels en présence des agents titulaires.  Tout n’est pas entièrement consultable, certains originaux sont secrets. Des visites des lieux sont organisées pour des groupes scolaires. On peut y admirer une dispense de mariage de 1841 accompagnée d’un magnifique sceau royal de Louis-Philippe.
« Cela permet de découvrir un univers qui n’est pas très visité. Nous avons un public qui peut aller de 7 à 77 ans ».
Les Archives de Vénissieux sont également un service de documentation.  Les archivistes sont des veilles juridiques de la municipalité. Elles traitent tout ce qui a trait aux collectivités territoriales. « C’est Christiane Scontrion figure emblématique des lieux qui avait mise en place le classement moderne des documents » Neuf cents mètres mètres linéaires composent l’histoire de la commune. Le document le plus ancien date du 3 janvier 1646 . Il s’agit d’un acte de baptême

NB : Pour toutes demandes, veuillez-vous adresser au 04 72 21 44 44 et demandez le service.
Horaires d'ouvertures 8h30  à 17h du lundi au vendredi sans interruption.

La mémoire de Vénissieux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article