Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Kevin Campion, un champion pas ordinaire

En 2009, j'avais rencontré Kevin Campion, lors du meeting de marche de son club de cœur : l'AFA Feyzin-Vénissieux.

Dans le milieu de la marche, on ne présente plus Kevin Campion. Le Vénissian de naissance a été élu en 2007, meilleur athlète jeune par les internautes sur le portail de la FFA.
À 21 ans, au mois de juillet 2009, Kevin a remporté son septième titre national celui du 20 km marche espoir.
Si l’objectif initial à Angers était de faire au minimum un podium, Kevin a pris les affaires en main dès le départ, ses deux plus proches rivaux étant absents,
Cette épreuve courue en même temps que la course des seniors n’a pas été très facile.
Le marcheur de l’AFA Feyzin-Vénissieux a rivalisé au tout début de l’épreuve avec les seniors (il terminera 6e en TC) et le plus représentatif d’entre eux Yohann Diniz. Mais vu les conditions difficiles, chaleur, puis pluie et faux plat montant, Kevin s’est ensuite concentré sur sa course espoir. Abandonnant ainsi un podium en toutes catégories qui lui tendait les bras. « J’ai créé ma course, j’ai eu peur de prendre des risques » précise-t-il

Après ses titres en junior et ses huit sélections en équipe de France junior, une médaille de bronze par équipe a la coupe d’Europe de marche, et un record de France junior sur 10 000 m marche lors des championnats d’Europe junior où il termine 7e, sa saison en espoir se termine en apothéose.
 
Pourquoi la marche et non pas une autre discipline ?
« J’ai tout fait dans l’athlétisme, le demi-fond, la longueur… Un jour, des copains m’ont invité à essayer. Philippe Dols, mon actuel entraîneur m’a ainsi repéré. Je me suis fait plaisir et ainsi pris au jeu. J’ai rapidement des résultats chez les jeunes »
 
Cela ne te gêne pas que la discipline ne soit pas médiatisée ?
« Peut-être parce que la discipline est un peu ingrate. J’ai tout entendu sur le bord des routes. Par contre la marche est estimée aussi bien dans les ex-pays de l’Est qu’en Italie voire en Espagne. Le public répond présent. Aux JO de Pékin, à l’arrivée des épreuves, il y avait 80 000 spectateurs malgré l’heure matinale. En France, la discipline a été popularisée par Yohann Diniz. Lors du dernier kilomètre à Angers, je n’avais jamais vu autant de monde »
 
Quels sont tes prochains challenges ?
 « Me qualifier pour la Coupe du Monde de marche par équipes. C’est ma dernière saison en espoir. L’objectif à moyen terme, c’est d’intégrer le collectif national sénior. Londres, c’est un peu court mais pourquoi pas participer aux JO de 2016. Actuellement je ne suis pas dans la maturité de mon sport. Les très bons marcheurs ont en moyenne 30 ans. J’essaye de prendre mon temps pour arriver au très haut niveau. J’ai envie de durer »

Vénissian de naissance que penses-tu de la création de l’AFA Feyzin-Vénissieux ?
« Au vu des bonnes relations entre l’OMS, la municipalité et l’AFA, l’entente ne pouvait que se faire. Je suis content. Vénissieux, j’y suis né, et vécu pendant 18 ans. Feyzin, j’y habite désormais. J’espère qu’à la rentrée Vénissieux fera une grosse publicité pour la discipline car dans ma ville natale, le potentiel athlétisme est énorme »

Que fais-tu dans la vie ?
« Je suis employé commercial au Marché U de Feyzin. L’enseigne est aussi mon sponsor. J’ai des horaires aménagés pour pouvoir m’entraîner convenablement »

Arrives-tu à concilier travail et haut niveau ?
« Bien sûr. Dans la discipline, on ne touche pas de rémunération donc il faut bien travailler »

Depuis cette entrevue, Kévin Campion s’est marié, a eu de beaux enfants. Il était postier à Dieppe, depuis il est détaché pour pratiquer sa discipline de haut niveau. Sur sa distance fétiche, il a remporté en 2013, les jeux de la Francophonie, de nombreux titres de champions de France sur 5, 10 et 20 km. Il s’est qualifié pour les JO de Rio de Janeiro en 2016 où il a fini 49e ; Il a participé aux Mondiaux de Londres en 2017 et il s’est qualifié pour ceux de 2019 à Doha.
Il vise une nouvelle qualification aux JO de Tokyo en 2020, désormais remis en 2021.

Kevin Campion en 2009

Kevin Campion en 2009

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article