Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Municipales 2020 : Quelle politique sportive pour Michèle Picard (PC) tête de liste Vénissieux 2020 ?

Comme en 2014, nous avons demandé aux divers candidats  à l’élection municipale de se situer sur la politique sportive qu’ils entendent mener, s’ils sont élus en mars.

C'est l'actuelle maire  communiste de Vénissieux tête de liste de Vénissieux2020 avec Michèle Picard qui ouvre les débats.

 Christophe Girard (LR) tête de liste de Vénissieux partout et pour tous, donnera son opinion ce vendredi 7 février.

Quel bilan faites-vous de la politique sportive vénissiane ?
Durant le mandat qui s’achève, la Ville a beaucoup investi pour maintenir et améliorer la qualité des équipements sportifs mis à disposition des Vénissians, avec notamment deux  projets d’ampleur sur le stade Laurent Gérin : la réhabilitation complète du complexe d’athlétisme en 2014 et la réalisation d’un auvent sur l’espace d’accueil en 2017.
En 2015, ce stade a ainsi pu accueillir les championnats du monde master d’athlétisme.
Des temps forts ambitieux ont aussi marqué les esprits : 40ème édition de la Foulée Vénissiane, 10ème édition de la Marche Nordique, 10 ans de Fête le mur en présence de Yannick Noah…
Ce mandat a vu le renforcement de la contractualisation entre la Ville et les associations sportives, avec la mise en place de conventions d’objectifs permettant d’associer directement les clubs à la politique sportive locale et à ses orientations (7 conventions formalisées et validées depuis 2014).
La mise en place du Projet Sportif Vénissian et de temps de concertation entre les services municipaux, les associations sportives et l’OMS (Office municipal du sport), permet à la Ville d’être au plus près des besoins et attentes des clubs. Le rôle de l’OMS dans la définition et la mise en œuvre de la politique sportive municipale a été conforté, avec un dynamisme des différentes commissions thématiques (santé, formation, politique éducative…) et un dialogue permanent avec la Ville.
La politique sportive s’est également illustrée par un plan d’action pour favoriser l’accès à la pratique sportive pour tous, avec un travail important en direction des femmes qui a porté ses fruits puisque le nombre de pratiquantes sur la ville est passé de 33 % en 2008 à 47% en 2019, et un soutien appuyé aux personnes en situation de handicap. A ce titre, Vénissieux a signé en 2017 une convention avec le CRESS (Centre de Recherche et d’Education par le Sport et la Santé) pour la création d'un observatoire du sport et du handicap, instance de concertation qui se réunit 3 à 4 fois par an. Un forum « Sport, Handicap et Familles » est également organisé tous les ans depuis 2017. L’accès au sport pour tous s’est aussi matérialisé par la mise en place du dispositif « Savoir nager » sur le quartier des Minguettes pour favoriser l’accès des jeunes à l’apprentissage de la natation, et par la création d’une nouvelle aide financière du CCAS pour le paiement des adhésions à un club sportif.
La Ville a beaucoup travaillé sur les questions liées au sport et à la santé. L’OMS (Office municipal du sport) est en charge de la gestion du Centre de Médecine du Sport de Vénissieux (CMS), qui permet chaque année aux licenciés vénissians de bénéficier d’une visite médicale prise en charge par la Ville. La Ville a également équipé ses grands équipements sportifs en défibrillateurs afin d’accroître son niveau de prévention. Via son Atelier Santé Ville, Vénissieux s'inscrit aussi dans une démarche de prise en charge du surpoids chez l'enfant avec son parcours de Santé « En mouvement ».
Pour terminer, il est à noter que la Ville défend auprès de la Métropole la création d’un équipement sportif d’agglomération sur la réserve foncière du Puisoz. Suite au travail de définition des besoins mené par l’OMS et aux priorités dégagées par la ville, cet équipement pourrait être orienté vers la pratique handisport et vers la thématique sport-santé.
Dans la continuité du label Ville ludique et sportive obtenu en 2013, la qualité de la politique sportive vénissiane a été saluée en 2019 par l’obtention du label « Ville Active et Sportive » avec 3 lauriers sur 4 possibles.

Quelles actions mettriez-vous en œuvre en faveur de la politique sportive si vous gagniez les élections en 2020?
Vous trouverez ci-joint le contrat pris avec les Vénissians et nos 150 engagements. 10 concernent plus précisément le sport :
73/ Reconstruire la piscine du complexe sportif Auguste Delaune, à côté de l’existant avant sa démolition.
74 /Couvrir des terrains de tennis municipaux par une structure de type préau.
75/ Couvrir progressivement les stades avec un revêtement synthétique.
76/ Créer un terrain extérieur de Futsal libérant des créneaux dans les gymnases.
77/Soutenir la construction d’un équipement métropolitain au Puisoz dédié aux pratiques handi-sport.
78/ Soutenir les nouvelles pratiques sportives de sport ludique, sport bien-être.
79/ Développer et valoriser le sport pour tous en renforçant l’observatoire du sport.
80/ Maintenir les 2 labels nationaux obtenus dans le domaine du sport « ville ludique et sportive » et « ville active et sportive ».
81/ Créer un espace forme physique extérieur à côté de la médiathèque.
82/ Créer un parcours santé-découverte de la ville verte alternant des activités physiques et de découverte de la flore, la faune et l’histoire de la ville.

Sur quels critères définiriez-vous l’attribution des subventions communales ?
Les critères encadrant le calcul des subventions aux clubs sportifs ont été travaillés avec les membres de la commission « critères de subvention » de l’OMS et validés par la Ville de Vénissieux. Ils sont au nombre de 3, déclinés en sous-critères :
-Les caractéristiques des adhérents : âge (+ de 18 ans et – de 18 ans avec une valorisation de la pratique des plus jeunes) ; taux de pratique féminine (pourcentage de filles dans le club et évolution de la pratique féminine dans le club d’une année sur l’autre).
- L’activité du club : participation à la vie locale ; encadrement rémunéré (basé sur le coût URSSAF) ; formation des encadrants.
- La pratique à haut-niveau : niveau national du club ; déplacements haut-niveau ; heures d’entraînement haut niveau.
Dans la réflexion sur le montant rentre également en compte le contexte particulier (exemple : anniversaire d’un club prévu sur l’année à venir, développement d’une discipline…).

Quel soutien êtes-vous disposé à accorder aux associations sportives  dans leur action au quotidien ?
La Ville de Vénissieux s’est positionnée depuis de nombreuses années sur cette question en choisissant d’accompagner et de soutenir les clubs, les sportifs et les bénévoles avec comme ligne directrice l’utilisation de la pratique sportive comme vecteur d’éducation et d’insertion. Cela se traduit notamment par :
-    un parc sportif varié et d’une grande richesse reconnu au-delà de l’agglomération lyonnaise avec des chantiers de rénovation et de réhabilitation réguliers pour permettre une pratique sportive dans des conditions optimales ;
-    une mise à disposition gracieuse de ses installations pour les clubs locaux leur permettant de proposer à leurs adhérents des tarifs de pratique abordables ;
-    un soutien prépondérant sur les manifestations organisées localement par les clubs via la mise à disposition d’équipement et de matériel ;
-    un soutien important et une collaboration très étroite avec l’OMS qui représente un véritable outil de développement de la politique sportive locale en tant qu’organe de consultation et de réflexion, et qui permet, dans une démarche constructive et participative, d’accompagner le Projet Sportif Vénissian ;
-    le développement de la continuité éducative par le sport qui favorise la création de passerelles vers les clubs sportifs ce qui représente une véritable porte d’entrée pour les jeunes vers l’accès à la citoyenneté ;
-    le soutien aux publics éloignés de la pratique sportive (public féminin, public en situation de handicap, public ayant des problèmes de santé...).
De plus, le soutien financier apporté par la Ville est conséquent et renouvelé tous les ans : 756 700 € de subvention versés annuellement aux clubs, une enveloppe de 10 000 € pour des aides exceptionnelles, des aides financières indirectes dans le cadre du dispositif des écoles de sport (14 clubs labellisés).
Nous souhaitons poursuivre cet investissement municipal en faveur du sport pour tous, dans la concertation avec les partenaires de terrain : OMS, clubs, sportifs et bénévoles.

Michelle Picard (PC) tête de liste de Vénissieux 2020 - Photo: Droits réservés

Michelle Picard (PC) tête de liste de Vénissieux 2020 - Photo: Droits réservés

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article