Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Municipales 2020 : Quelle politique sportive pour Christophe Girard (LR) tête de liste La République partout et pour tous

Comme en 2014, nous avons demandé aux divers candidats  à l’élection municipale de se situer sur la politique sportive qu’ils entendent mener, s’ils sont élus en mars.

Après la réponse de Michèle Picard (PC), voici celle de Christophe Girard (LR).

Quel bilan faites-vous de la politique sportive vénissiane ?
Un immense gâchis. Malgré l’engagement et la détermination des bénévoles associatifs qui font un travail remarquable, force est de constater que la municipalité actuelle ne fait rien pour les aider… pire, j’ai l’impression qu’elle leur met des bâtons dans les roues. Par exemple, la demande de la Maire d'un retrait des panonceaux publicitaires (coiffeur, boucherie,…) du Boulodrome Legodec pour des questions "d'esthétique idéologique" ou bien l'absence d'une aide réelle au mécénat pour les associations pénalise notre tissu associatif qui a pourtant besoin de diversifier ses sources de financements. Pour moi, il n'y a pas de honte à aller chercher des sponsors. Il est à noter que lors de la 6ème Rencontre OMS/Ville/Mouvements Sportifs du 5 mars 2016, sous prétexte que "les élus d'opposition n'avait pas à prendre la parole" [sic !], on a refusé mes conseils pour la création d'un Fonds de dotation par l'OMS permettant de défiscaliser les dons aux associations. Aujourd'hui, il n'y a toujours pas de Fonds de dotation…Voilà plus de 12 ans que je suis présent aux différents rendez-vous associatifs, sportifs entre autres, de la ville et je sais bien que Vénissieux est pleine de talents et de potentiels à révéler, à valoriser. Il manque à notre ville une vraie cérémonie ou un grand événement qui met à l’honneur les sportifs méritants. Les soirées organisées année après année par la municipalité sont sur un mode complètement dépassé et totalement ennuyeux. J’ai assisté à la soirée des « Lauriers du sport » à Rillieux-la-Pape, c’était impressionnant et très valorisant, c’était ce dont je rêve depuis des années pour les sportifs vénissians.


Quelles actions mettriez-vous en œuvre en faveur de la politique sportive si vous gagniez les élections en 2020 ?
Mes actions se déclineront à deux niveaux : promotion de l’excellence et promotion des valeurs du sport qui sont : le goût de l’effort, le sens du collectif et le respect des règles.
Promotion de l’excellence sportive en soutenant concrètement les athlètes qui réussissent (financements, sponsors, transports…). Je crois au mérite et il faut récompenser le travail des sportifs vénissians qui remportent des victoires et font la gloire de Vénissieux. Ils sont les ambassadeurs de la ville. Non seulement, ils changent en bien l’image de la ville, mais sont également des modèles pour les plus jeunes. Cependant, il n’y a pas que le résultat qui compte.
Je ferai aussi la promotion des valeurs du sport comme le goût de l’effort, le sens du collectif et le respect des règles. Ces valeurs participent à une citoyenneté apaisée. Les entraineurs, coachs, et personnels encadrants ont un rôle d’éducateur essentiel et je veux les accompagner, les former et les soutenir dans cette mission.
Et il y a urgence. Les incivilités qui pourrissent le quotidien des Vénissians, et surtout celui de ceux qui habitent dans les « quartiers » comme on dit, démontrent qu’il y a un enjeu éducatif pour la ville. C’est pourquoi, je ferai un Plan Sportif de Territoire qui fera partie intégrante du Plan Éducatif Global. Ce plan reposera sur un principe : la République PARTOUT et POUR TOUS. Tout le monde sera mobilisé : accompagnement des parents qui malgré leurs efforts n’y arrivent plus, des écoles, des associations. Vous retrouverez dans le détail ce plan dans mon programme que je présenterai dans quelques semaines. J’appelle ça la cohérence pédagogique du territoire. Fermeté avec ceux qui ne respectent pas les règles et générosité avec ceux qui les respectent.

Sur quels critères définiriez-vous l’attribution des subventions communales ?
Pour mettre fin à la distribution opaque des subventions, j’établirai dans le dialogue avec chaque association un contrat d’objectifs. Ces objectifs seront définis avec les responsables associatifs et concerneront le recrutement, la parité, la diversité avec notamment l’ouverture aux personnes atteintes de handicap, le fair-play, l’implication dans le Plan Educatif Global…
Bien évidemment, nous accompagnerons les associations dans la réussite de ces objectifs. S'ils sont atteints, les subventions seront bonifiées.
Nous ferons un vrai travail de cas par cas en fonction des ambitions et besoins de chacun. Donc, il n’y aura pas de baisse généralisée des subventions. Les associations n’ont pas à payer les baisses des dotations globales de financement d’Emmanuel Macron  et de son représentant local Yves Blein.

Quel soutien êtes-vous disposé à accorder aux associations sportives dans leur action au quotidien ?
Comme je le disais à la question précédente, il n’y aura pas de baisse généralisée des subventions. Des bonifications sont mêmes parfaitement envisageables en fonction des contrats d’objectifs définis ensemble. Le fonctionnement de l'OMS devra être revu en concertation étroite avec l'ensemble des associations sportives pour un service optimisé et en faveur de tous. Au quotidien, la mise à disposition des équipements doit être revue pour optimiser leur utilisation avec une gestion plus équitable et respectueuse de l’environnement. Bien évidemment, le parc d’équipements sportifs doit être audité pour mettre en place un grand plan de rénovation et de réhabilitation. Ville populaire ne doit pas rimer avec ville de seconde zone et les Vénissians ont aussi droit au meilleur. Enfin, en tant que maire, je me tiendrai personnellement à l’écoute des associations et notamment des associations sportives. Elles sont vitales pour notre commune et elles pourront compter sur mon soutien, y compris dans la recherche de financement auprès du monde de l’entreprises que je connais bien dans sa grande diversité de par mon parcours professionnel de consultant, et aussi auprès de la Région et de la Métropole que j’ai pratiqué en tant que Délégué Général des Ecoles de Production, puis Directeur de Mission Locale.

Vous m'avez posé ces questions en tant que candidat à la Mairie, mais comme vous le savez, les 15 et 22 mars prochain, se tiendront deux élections. Les élections Municipales et également les élections Métropolitaines. François-Noël Buffet, candidat à la Présidence du Grand Lyon Métropole, m'a demandé d'être tête de liste pour notre circonscription Porte du Sud (Vénissieux, Corbas, Saint-Fons, Feyzin, Solaize). Or, ce sujet du sport a aussi toute son importance au niveau du Grand Lyon Métropole. Les compétences qui relevaient du Département (Rhône) sont désormais sensées être reprises par la Métropole. Depuis que le Grand Lyon est devenu Métropole, le sport à beaucoup perdu. A ce titre, notamment, les présidences Collomb-Kimelfeld ont été catastrophiques, notamment du fait d'une baisse préoccupante d'implication dans les investissements pour de nouvelles installations ou dans leur entretien-rénovation par rapport à ce que faisait l'ancien département du Rhône.

Christophe Girard conseiller municipal de Vénissieux et tête de liste de "La République partout et pour tous"

Christophe Girard conseiller municipal de Vénissieux et tête de liste de "La République partout et pour tous"

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article