Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La 20e édition pour le Réunionnais Grégory Bon


Depuis trois saisons, l’étape vénissians du Circuit national épée masculine pâtit du fait qu’elle n’est plus classée élite par la Fédération Française d’Escrime.
Habitué aux 200 épéistes présents, le tournoi vénissian qui a couronné de grands épéistes a dû se contenter que de 140 pour son 20e anniversaire. 

« Depuis que nous avons été déclassés au plan national., il y a un peu moins de monde qui vient. C’est lié au règlement qui a changé. Pourtant cette étape demeure toujours une belle compétition. Il y les meilleurs français. Notre image reste auprès des épéistes toujours attrayante » nous a précisé Julien Pierrot président de Vénissieux Escrime.
Ce samedi sur les gymnases Anquetil et Guimier, la compétition a permis de qualifier 96 tireurs dont 6 Vénissians : « C’est une bonne édition pour nos bretteurs » confirme Julien Pierrot.

Ce dimanche, Baptiste Corentin (PUC) n°3 actuel, Nelson Lopez-Pourtier (Saint-Gratien) n°5, Clément Dorigo (Beauvais CA) n°6, Grégory Rébus (Beauvais CA) n°12, Aymerick Gally (Rodez) n°13 ont rejoint les qualifiés et permis eux le vainqueur 2019 Hippolyte Bouillot (Saint Maur VGA).

La poule de qualification, les éliminatoires directes et la phase de barrage ainsi la phase finale ont rythmé la journée.

Les Vénissians Hervé Lapierre, Grégory Jeunet-Mancy, Alexis Para et Gwezheneg Berson se sont qualifiés pour le tableau de 32, mais leur aventure 2020 s’arrêtera là. 

Les demi-finales ont opposé Simon Contrepois contre Aymerick Gally et Nelson Lopez-Pourtier et Grégory Bon.


C’est le Réunionnais Gregory du PUC qui a remporté cette 20e édition. Celui qui rêve des JO de Paris 2024 a battu Simon Contrepois de la Garde Républicaine 3e lors des championnats du Monde juniors 2019 et surtout formé au CREFED de Lyon. Nelson Lopez-Pourtier se classe 3e tout comme Aymerick Gally.

Du côté des Vénissians : Gregory Jeunet-Mancy est 34e, Hervé Lapierre 37e, Gwezheneg Berson 39e et Alexis Para 40e.

A noter que : 

Des élèves de l’école Paul Langevin ont pu assister à la matinée dominicale de l’épreuve. Des ETAPS du service des sports leur assurent des cours de la discipline au cours de l’année scolaire. 
Un Slovaque : Luka Jakob Johanides (VGA Saint-Maur) 6e de l’épreuve, deux Chiliens, trois Colombiens ont participé à l’épreuve.

Entretien avec un champion :
Nelson Lopez-Pourtier, ex-licencié à Vénissieux Escrime finaliste en 2018 de l’épreuve a bien voulu s’entretenir avec nous ce dimanche matin.

Quel est votre objectif ce dimanche ?
En toute modestie, je suis venu pour gagner cette épreuve. C’est un tournoi complémentaire dans ma saison avec une grosse présence de tireurs élites. Sans les gars de l’équipe de France qui partent à Vancouver en Coupe du Monde, il faudrait que je fasse minimum podium voire gagner pour confirmer et avoir une place pour la prochaine Coupe du Monde à Budapest. Je me suis classé 3e à Lissieu, il faut que je fasse podium à Vénissieux et Strasbourg et avoir une certaine régularité pour pouvoir me réinsérer dans le circuit mondial.

Que représente pour vous ce tournoi ?
Vénissieux, c’est le tournoi à la maison. Il y a deux ans, j’avais fait finale et perdu face à Stolz. J’ai l’impression d’être revenu, dix ans en arrière. J’étais heureux de voir les copains qui reprennent l’escrime. Ici c’est chez-moi. C’est un coup de cœur et c’est un tournoi que j’aimerais gagner.

Où en êtes-vous actuellement ?
Je possède toujours le niveau international. Mais en vue des JO, il y a une certaine tension auprès des tireurs de la part des coachs et du coup, il y a une certaine optimisation de chacun de nous et du coup cela peut nous donner des ailes mais aussi se remettre en question. On voit les autres qui nous passent devant. Surtout que j’ai raté mon début de saison. Cela m’a mis un peu mal pour la suite. 


Vit-on bien avec cette discipline ?
L’escrime je la pratique par amour de la discipline. J’ai la chance d’avoir mon club de Saint-Gratien qui me défraye et me rembourse mes déplacements mais je ne gagne rien du tout. Je suis en dernière année de master en STAPS, ingénierie fédérale et j’aimerais intégrer une fédération plus tard. L’escrime ce n’est pas le foot, ni le golf, ni le tennis.

La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)
La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)

La 20e édition a coronné le Reunionais Grégory Bon (PUC)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article