Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Paroles d’entraîneur : Christophe Chabroud (ALVP féminine)

Après une entame de championnat difficile, défaite à Monaco de 46 points, défaite face à Rousset de 2 points, défaite à Carqueiranne de 28 points (À noter les seules équipes encore invaincues à ce jour), l’AL Vénissieux-Parilly féminine a redressé la tête en s’imposant face à Roquebrune-Cap-Martin il y a deux semaines. Ce dimanche après-midi, l’équipe a confirmé en s’imposant à Bron.
Sports Vénissians a rencontré Christophe Chabroud, leur entraîneur au terme de cette seconde victoire consécutive qui redonne du baume au cœur des supporteurs vénissians.

Qu’elle est votre analyse de cette seconde victoire consécutive ?
Elle confirme la précédente, mais cela n’a pas été facile. Il va falloir continuer à mettre en place notre jeu, ce qui est notre principal souci en ce début de saison. Nos maladresses nous ont empêchés de prendre de l’avance et d’être être plus tranquilles en fin de match, mais le collectif a perdu en sérénité parce que l’on a donné encore trop de ballons.

Que vous manque-t-il pour que le collectif soit plus serein ?
Il manque du travail sur le collectif. Je pense qu’au niveau des meneuses, je suis bien, l’effectif est conséquent, mais après il faut que chacune d’elles prenne leurs responsabilités au bon moment. Pour l’instant, nous sommes encore au stade de la découverte. Il manque de la cohésion et du coup, les joueuses prennent des choix qui me laissent perplexe. À cet instant précis, l’équipe manque de lucidité et de recul par rapport au jeu que l’on veut pratiquer avec nos forces et nos faiblesses. J’espère que ce stade de la découverte ne durera pas trop longtemps »

Cependant la victoire est belle et en plus dans un derby. Qu’en pensez-vous ?
Effectivement ! Nous sommes quasiment devant tout au long de la rencontre. Cela aurait été triste d’avoir à céder à la fin.

Pourquoi cette entame de rencontre si difficile ?
 L’équipe a été incapable de mettre en place le premier système de jeu que je leur ai demandé. Cela a duré 4 minutes. Pendant ce temps, nous avons fait cinq attaques que je n’ai pas demandées. Je sollicite un mouvement, on le fait. Il marche ou pas peu importe, mais on applique la consigne. Nous avons encore du travail sur ce plan, mais je m’en doutais. »

Christophe Chabroud entraîneur de l'équipe Nationale 3 féminine de l'AL Vénissieux-Parilly

Christophe Chabroud entraîneur de l'équipe Nationale 3 féminine de l'AL Vénissieux-Parilly

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article