Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Le Sen No Sen Karaté de Vénissieux heureux au gymnase du Centre

Lors de Sport Expo, nous avons rencontré Ghislaine Barbin, la présidente du Sen No Sen Karaté de Vénissieux. Elle a répondu à nos questions sur les attentes du club lors de cette nouvelle saison.

Ghislaine Barbin, comment se présente la saison 2019-2020 pour l’association ?
Les entraînements ont repris depuis mi-septembre. L’une des nouveautés est l’ouverture d’une nouvelle salle de musculation. Nous avons changé le matériel qui datait des années 1990. Ce n’est pas une grande salle, mais elle permet aux compétiteurs de parfaire leurs conditions physiques et de corriger certains défauts où quand ils sont blessés de continuer à s’entraîner physiquement.

L’autre nouveauté est la signature d’une convention avec la ville de Vénissieux qui est valable depuis ce mois. Le but est de mettre en valeur, notre côté pédagogique, que l’on a toujours voulu avec notamment beaucoup de jeunes qui ne font pas de compétitions sur les 237 adhérents inscrits l’année dernière.

Pour encadrer ces adhérents quel est le staff technique du Sen No Sen ?
Djamel Bezriche, Stéphane Gothuey , Pierre-Yves Barbin , Jérémy Alizon et des bénévoles tel que Benjamin Fell, Hervé Duranton, Najid Nekoul encadrent  cet ensemble.  Chacun apporte sa pierre à l’édifice. Ils sont tous complémentaires.

Avez-vous eu l’idée de vous développer hors du gymnase du Centre ?
Nous avons eu cette discussion au sein du bureau par le passé. Nous avons déjà eu la possibilité d’utiliser une autre salle. Quand nous avions ces deux lieux, les adhérents ne se voyaient pas et il y avait moins de cohésion.Nous sommes au gymnase du Centre qui est une salle à dimension humaine et qui nous convient parfaitement. Nous sommes présents les lundis, mardis mercredis et vendredis plutôt que de s’étendre et ne pas pouvoir assurer une cohésion.

Où en êtes-vous question budget ?
Il doit avoisiner les 75 000 € avec une subvention municipale de 21 000 € en 2018. À cela, il faut ajouter la mise à disposition gratuite des équipements. Depuis la saison dernière, le Sen No Sen fait partie de l’école de sport de la ville.

Avez-vous prévu une organisation de compétition cette saison ?
Sur Vénissieux actuellement non, mais c’est trop tôt ! Si les instances nous sollicitent, cela fait avec plaisir. De notre côté, on regarde pour participer à une compétition internationale.

Le club organise de nombreuses animations pour les adultes et les loisirs avez-vous dans les cartons de nouveaux projets ?
Sur le créneaux adulte, il y a encore du travail à faire. C’est aussi plus difficile car ces personnes risquent de se retrouver avec des gens ayant un certain niveau et là, il faut beaucoup de courage de leurs parts. C’est à nous de les accompagner pour que  ceux-ci ne se sentent pas trop seuls. On essaye effectivement de développer le karaté loisir. Nous avons une activité de self-défense le mercredi matin. Il y a aussi des adultes qui font des compétitions vétérans et même si cela reste en marge, c’est fait  en toute convivialité.

Ghislaine Barbin présidente du Sen No Sen Karaté de Vénissieux

Ghislaine Barbin présidente du Sen No Sen Karaté de Vénissieux

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article