Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

La danse sportive, une affaire de famille pour Juliette Rey

Ce vendredi soir dans la salle de réception de la municipalité lors de la cérémonie de mise à l’honneur des sportifs de haut niveau, Juliette Rey 15 ans a été récompensé d’un trophée bronze.
Juliette forme avec Stephen Piroux, un couple de danseurs sportifs.
Adhérents du très vénissian Lyon Métropole Danse Sportive (LMDS), ces jeunes champions se sont classés 3e au championnat de France 10 danses catégorie junior.

La danse sportive chez les Rey est une affaire de famille, puisque sa maman Élisabeth et son papa Christophe sont les entraîneurs du club et possèdent un club de danse le Fit danse studio.
Pourtant dans le cas de Juliette qui danse depuis l’âge de 6 ans et demi, ce n’est pas à cause de ses parents qu’elle s’est inscrite dans le club.
« C’est en voyant mon cousin, mon oncle et ma tante danser, que le virus de cette discipline sportive m’a été inoculé »
Juliette aime tout dans son sport. « Il est physique, mental, il faut de l’endurance. Il faut beaucoup travailler pour réussir à progresser.
 »
Elle forme avec Stephen Piroux, un couple récent. Lors des championnats de France
de danses latines qui avaient eu lieu à Vénissieux en mai 2018, ils dansaient ensemble depuis deux mois et s’étaient classés 6e sur 24. Désormais les voilà sur le podium français junior en attendant mieux.
Dans sa spécialité, les 10 danses, Juliette avoue avoir une préférence pour les danses latines et particulièrement le jive. Cette danse est descendante du Lindy hop, elle est devenue populaire pendant la Seconde Guerre mondiale en servant de support au swing de Benny Gooldman, Glenn Miller… Elle est dansée sur un tempo d'environ 176 battements par minute. Ce qui exige une forme physique optimale.
Juliette qui est en seconde générale ne néglige pourtant pas ses études. « Elle a choisi des options sport. Je ne me fais aucun souci pour elle. Elle a la tête bien sur ses épaules » souligne Christophe son papa et entraîneur

« Je veux continuer à danser jusqu’à ce que je puisse » conclut-elle avec un sourire malicieux.

Juliette Rey et son père Christophe

Juliette Rey et son père Christophe

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article