Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

Le CMOV Gymnastique repart de plus belle

La saison 2019-2020 du CMOV Gymnastique reprend le 10 septembre. Auparavant le club sera présent à Sport Expo.
Nous avons fait le point avec son président : Fabrice Cantaluppi qui dresse un bilan de la dernière saison et affiche les projets du club pour cette nouvelle saison.
« Lors de la saison 2018-2019 au niveau des garçons, il y a de bons résultats toute l’année. Au niveau des filles, celles-ci ont joué avec la malchance. Nous avons eu beaucoup d’équipes qui ont changé de catégories. La première année dans une nouvelle catégorie est toujours compliquée.
Côté satisfactions, à noter la seconde place en championnat de France FFG fédéral A 10 ans et plus. Cette équipe entraînée par Christophe Rosier et composée de Romain Houël, Faris Benguesmia, Alexis Guillaud, Alexis Quintelas, Logan Bars et Louis Cros a tenu tête à 15 autres équipes de l’hexagone. Au vu des entraînements que cette équipe fait par rapport à la concurrence, j’estime que c’est un exploit »
Le CMOV Gymnastique affiche un budget annuel 120 000 € avec une subvention municipale de 24 600 €
« On aspire bien sûr à mieux. Globalement on dégage un petit résultat bénéficiaire. Mais nous sommes toujours sur la corde raide, tout en faisant de gros efforts de gestion et en limitant au maximum les frais. Nous arrivons à payer les entraîneurs et nous proposons aux licenciés des tarifs en adéquation avec notre territoire. Nos 15 entraîneurs sont salariés. Certains sont en CDD, certains en CDI intermittent et quelques CDI à 21 heures. La charge du personnel de 3,5 ETP reste notre plus gros poste budgétaire. Elle s’établit à plus de 100 000 €
 » explique-t-il

Un budget qui ne comporte pas de partie sponsoring du club est nul.
« Aujourd’hui nous n’avons pas de sponsors. C’est très compliqué car il faut passer beaucoup de temps pour trouver des sponsors, Nous avons des sponsors occasionnels sur certains événements. Par exemple quand nous avons lancé le projet des calendriers ; un sponsor nous a aidés à hauteur de 800 €. La démarche est compliquée et la gymnastique n’est pas une discipline « porteuse » et la plus médiatisée. Qu’est-ce qu’on peut leur apporter. Je ne vois que le mécénat sans aucun retour » ajoute Fabrice Cantaluppi
Qui dit championnats nationaux dit déplacements, est-ce que le club prend en charge ceux-ci ?
« On prend en charge les déplacements des entraîneurs et des juges. Pour les gyms, ce sont en général, les familles qui assument. Sauf pour les finalités nationales où le club prend une participation. Par exemple, nous avons loué des minibus pour les deux derniers déplacements des garçons et on demande une petite compensation aux familles. Systématiquement celles-ci mettent la main à la poche, le club ne peut pas se permettre de financer tous les déplacements » renchérit Fabrice Cantaluppi.
À la question de savoir s’il y a de place pour un club élite de gymnastique à Vénissieux. Fabrice Cantaluppi se montre circonspect.
« Je ne sais pas si nous avons vocation à se positionner comme un club d’élite en termes d’heures d’entraînements. Nous ne sommes pas structurés à ce jour pour cela car il faudrait doubler les heures d’entraînements et alléger d’autant les horaires occupés par notre école de sport. Or celle-ci nous fait vivre. C’est une volonté du club et de la municipalité d’avoir un maximum de participants à pouvoir faire de la gymnastique.

Systématiquement nos bons gymnastes sont orientés vers le pôle de Lyon qui se trouve non loin du gymnase Pierre Albalate. Il y a eu des gymnastes féminines vénissianes qui sont allées au pôle de Saint-Étienne » conclut le président du CMOV Gymnastique.

Le club aux 600 adhérents espère cette saison faire matcher une ou deux équipes en FFG. Il est en négociation avec la Fédération Française de gymnastique pour voir à quel rythme et avec quelles catégories, le club peut être représenté.

A noter que début juin, les dirigeants du CMOV Gymnastique, danse et trampoline ont appris leur éviction de la Fédération Française de Gymnastique. L’objet de cette décision, l’application du règlement qui oblige les clubs à licencier tous leurs adhérents y compris la section danse. Or seulement les équipes garçons matchant en FFG étaient licenciées.
« Le calcul est simple : si nous appliquons la charte fédérale et après avoir effectué le paiement de 500 licences à 30 € de moyenne il ne nous resterait que 10 000 € pour notre fonctionnement annuel » nous avait expliqué Bachir Salmi début juin

Cette affaire qui a profondément ému le monde de la gymnastique a trouvé un épilogue plus heureux le 25 juin dans les locaux du Comité Départemental du Rhône et de Lyon Métropole de Gymnastique.  Marie-Sophie Plaziat la présidente dudit Comité a convenu avec les dirigeants du club vénissian de ne pas licencier la section danse, par contre le comité souhaite que des efforts soient effectués par le CMOV pour accroître le nombre de licences et de ne pas rester à 27 comme depuis 4 ans.

L'équipe de féderale A 10 ans et plus,  classée seconde des championnats de France FFG - Photo : Avec l'aimable aitorisation du CMOV Gymnastique Danse et Trampoline

L'équipe de féderale A 10 ans et plus, classée seconde des championnats de France FFG - Photo : Avec l'aimable aitorisation du CMOV Gymnastique Danse et Trampoline

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article