Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sports Vénissians

Sports Vénissians

Toute l'actualité du sport et des sportifs de Vénissieux

Analyser et décomposer

Fin mai, lors d'une réunion au gymnase de l'école Pasteur où parents, sponsors et élus dont l'adjointe aux sports étaient présents, le Bunkaï Karaté Do, a tenu à honorer les 33 podiums nationaux et 57 podiums régionaux obtenus durant la saison.

« Le club a été créé il y a 17 ans. Cela n’a pas été simple Désormais, nous sommes là, bien implanté dans les quartiers  Max-Barel, Charreard et Monery.. Les parents nous aident. Les élèves mettent la main à la pâte. Chez nous l’humain prime. On ne fait pas d’assistance mais on sait tendre la main et on fera tout pour que l’enfant réussisse en trouvant un équilibre entre les études et le sport. On a pris une orientation il y a 5 ans vers le karaté contact, full contact. On s’y plaît et on est performant. Ce virage il fallait le prendre. Cette saison a été magnifique. Nous avons obtenus 33 podiums nationaux et 57 podiums régionaux. C’est magnifique pour un petit club comme le notre. Dans la discipline, nous affrontons beaucoup de clubs privés qui n’ont pas,  ni le même fonctionnement, ni les mêmes moyens. Leur cotisation annuelle est de plus de 500 €. Chez nous elle est de 120€ pour un enfant et 150€ pour un adulte. Cela ne nous a pas pas empêché d’aller gagner chez ces clubs nantis. Cette situation a engendré des frais de déplacements d’environ 4000€ . Chez nous il n’y a que des bénévoles, pas de salariés. C’est une position prise depuis longtemps. Moi je ne peux pas m’entendre dire par un enfant : « Je suis qualifié pour les championnats de France, mais je ne viens pas pour des raisons financières. » Ce truc au Bunkaï n’est pas pensable. On s’est trouvé cette année dans cette situation. Grâce à nos sponsors, cet obstacle a pu être franchi. Je tiens à remercier MM. Zeroug et Chupin et la société Dasir qui n’ont pas hésité une seconde pour nous venir en aide. » a rappelé Philippe Delrey le professeur du Bunkaï Karaté Do

« Le sport ne peut pas vivre sans ses bénévoles. La ville donne jusqu’à 10% de son budget aux associations. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres collectivités. Certaines communes en arrivent jusqu’à fermer des piscines car cela ne rapporte pas. Depuis quelques temps, il y a des baisses de dotation de l’Etat comme vous le savez. Les subventions données aux associations globalement ont baissé de 7%. On continue à assurer leur fonctionnement grâce aux prêts des installations. Certaines fédérations éditent des nouvelles règles qui nous obligent à effectuer des travaux sur nos équipements. La collectivité seule n’y arrive plus. Il faut que les associations et nous collectivité, nous nous battions ensemble pour conserver la compétence sport au sein des municipalités. » précisa Andrée Loscos l'adjointe aux sports

« Nous sommes sur le terrain, la municipalité devra prendre conscience que ce lien social que nous avons crée, peut-être rompu. En terme de cotisation, nous sommes au plus bas niveau régional car on veut le karaté pour tous. Ce n’est pas avec 3300€ de subvention annuelle, ce qui est très bien, mais ce n’est pas avec cette somme que l’on pourra couvrir les frais de déplacement qui ont quadruplé à cause des nos performances actuelles. Combien de compétitions nationales feront nous la saison prochaine ? Faut-il partir ailleurs ? » répondit Philippe Delrey évoquant ainsi le différend qui existe entre ce club et la municipalité.

Le Bunkaï a demandé pour la première fois de son existence une subvention exceptionnelle non chiffrée pour compenser les frais de déplacements qui ont quadruplé du fait des exigences nationales. Une subvention exceptionnelle refusée. La Mairie demandant  au club de s’orienter vers les services de sport de haut-niveau de la métropole. Or cette subvention exceptionnelle a été déjà attribuée par la Métropole à un autre club de Vénissieux.

« Vous savez les subventions municipales sont soumises à des critères et que l’année prochaine, vos performances évoluant, vous changerez sans doute de catégorie. » conclut l’adjointe aux sports

Les subventions municipales aux associations (1) reste un sujet de discussion pour un bon nombre d’associations locales. Certaines trouvent que l’herbe est plus verte dans le pré du voisin etc…

Le plus difficile est sans doute de  faire comprendre à un club qui vient d’obtenir 33 podiums nationaux que des ratios : subventions divisés par le nombre d’adhérents donnent  pour le Bunkaï 30€ par adhérent  alors que chez certaines autres associations de niveau national cela se situe aux environs de 100 € pour l'ALVP Basket,  180€  pour Vénissieux Handball , 65€ pour Le Sen No Sen et enfin pour l'AS Minguettes  au  niveau régional 180 €.
Tout qui n’est pas transparent peut devenir vite opaque me disait ma mère.
Dans la justification de ses différentes sommes   se  trouve  sans doute, la réponse, la démarche pédagogique et communicative qu'attendent le Bunkaï et bien d'autres bénévoles d'associations vénissianes.

Pour info : Bunkaï est un terme japonais signifiant « analyser, décomposer »

(1) Les subventions municipales aux associations peuvent être consultées sur le site de la municipalité:  http://webdelib.ville-venissieux.fr/files/unzip/seance_24585/10_d1454949149845.pdf

Philippe  Delrey l'entraîneur du Bunkaï Karaté Do  et Benjamin Mattioni  le président de cette association vénissiane
Philippe  Delrey l'entraîneur du Bunkaï Karaté Do  et Benjamin Mattioni  le président de cette association vénissiane
Philippe  Delrey l'entraîneur du Bunkaï Karaté Do  et Benjamin Mattioni  le président de cette association vénissiane

Philippe Delrey l'entraîneur du Bunkaï Karaté Do et Benjamin Mattioni le président de cette association vénissiane

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

DEL REY 01/06/2016 21:44

Bonjour, je tiens à vous remercier au noms du club, pour votre article très bien fait...
dommage que les médias ou autres journal n ai le courage !! de faire paraître un article nous concernant... quel en est la raison... ? politiquement pas correct !!!
pour ma part je vais fêter en 2017 mes 30 ans de bénévolat au service des autres et ce pour une grande majorité au sein de la ville de Vénissieux , ville ou je suis né !!! mais ville que je ne comprend plus...c est décourageant ...