Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sports Vénissians

Sports Vénissians

Toute l'actualité du sport et des sportifs de Vénissieux

Paroles de coach : Franck Ramirez entraîneur de l'équipe senior masculine de l’ALVP Basket

Franck Ramirez est présent depuis 28 ans à l’Amicale Laïque Vénissieux-Parilly Basket.
Joueur, dirigeant, entraîneur, il manageait cette saison l’équipe fanion masculine en Régional 2. Avec beaucoup d’abnégation, il a réussi à fédérer un collectif qui accède au niveau élite régional.

Quelle est votre analyse du dernier dernier match de championnat contre Feurs samedi dernier ?
« Les gars ont réalisé une bonne première mi-temps. En seconde mi-temps, on s’est mis à leur niveau. Ce qu’il ne fallait pas faire car Feurs était capable de revenir dans la rencontre Ils nous ennuyé avec leur zone-press mais cependant moins qu‘au match aller. Après, il est vrai que les gars payent leur manque d’entraînement. L’effectif est aussi réduit. »

Avec combien d’entraînements par semaine allez-vous monter en Régionale 1 ?
« Deux entraînements par semaine. C’est ainsi, les gars ont leurs obligations familiales, professionnelles. L’équipe a aussi vieilli. La moyenne d’âge dépasse désormais les 30 ans Nous n’avons qu’un seul joueur qui a vingt ans :Maxime Di Folco.»

Est-ce que cette montée était inespérée ou attendue ?
« Mon objectif initial était de jouer la montée. Cette accession s’est faite au fur et à mesure des rencontres. C’est lors l’enchaînement victorieux : Feurs, Andrézieux et Pierre-Benite lors de la phase aller que la montée est devenue envisageable. Sur la phase retour nous nous imposons 9 fois sur 10. »

Est-ce que la défaite de Viriat lors de l’avant dernière journée ne vous relance-t-elle pas ?
« Oui mais ce sont les aléas d’un championnat. Si on avait perdu face à Feurs, on offrait la montée aux Viriatis.»

Quelle est point de fort de votre équipe cette saison ?
« C’est un collectif qui est son propre ennemie. Les matchs que nous avons perdus, c’est par notre faute. »

Avec un effectif de 8 joueurs, la Régionale 1 ne vous paraît-elle pas difficile?
« C’est un peu la quadrature du cercle. Notre jeune joueur part à l’étranger pour ses études, notre meneur est incertain et notre équipe de cadets n’est pas au niveau. Il faudra recruter pour ne pas redescendre tout de suite. Tout en sachant que c’est difficile de faire venir des joueurs à Vénissieux. »

Serez-vous encore à la tête de cet effectif au début de la saison 2016/2017 ?
« Je n’ai pas le diplôme requis. Il faut que je me forme. Repartir pour une nouvelle saison ? Oui mais avec mes exigences en ce qui concerne ce que j'attends des joueurs. »

Franck Martinez (ALVP Basket)

Franck Martinez (ALVP Basket)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article