Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sports Vénissians

Sports Vénissians

Toute l'actualité du sport et des sportifs de Vénissieux

Paroles de coach : Sylvain Laupie (ALVP Basket)

Après la belle victoire face à La Seyne-sur-Mer et avant le déplacement de l'ALVP féminine à Venelles, Sylvain Laupie entraîneur de l'équipe de Nationale 3 repond à nos questions.

Êtes-vous satisfait de ce succès face à La Seyne- sur-Mer ?
Un match de reprise il faut toujours le prendre au sérieux. Nous avons mis du temps à faire l'écart. Mais à aucun moment, nous n'avons douté quant à l'issue de la rencontre. Nous avons toujours été au dessus au niveau du rythme, de l'intensité.

Quels sont les aspects positifs que vous pouvez dresser de cette rencontre ?
J'ai bien aimé la réaction des filles. Cependant il faut toujours que je les engueule pour qu'elles défendent plus. Mais une fois lancées, elles deviennent difficiles à jouer pour des équipes comme La Seyne-sur-Mer qui ne possède pas de talent individuel pour faire la différence. Le seul regret que j'ai, c'est de ne pas avoir atteint la mi-temps avec un écart de 20 à 25 points.

C'est la fin de la phase alle. Vous avez un capital de 9 victoires et deux défaites. Quelles sont vos ambitions pour la seconde partie de la saison ?
Franchement, nous restons sur le même projet sportif. Pour l'instant nous sommes dans le trio de tête. Nous avons une défaite de plus que Rognac. Lors de la phase aller, nous avons perdu contre les deux équipes qui nous précèdent . Ces deux formations viendront chez nous. Tant que l'on continue sur ce plan de jeu dans lequel on ne perd pas de match contre des équipes qui sont derrière nous; tout est ouvert!

NDLR : Exactement Sylvain, mais la défaite des Vénissianes de 27 points à Rognac , obligera L'ALVP  à battre le club des Bouches-du-Rhône d'un écart supérieur ou alors compter sur un faux-pas des Rognacaises.

Sylvain Laupie

Sylvain Laupie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article