Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L’AS Charreard peut nourrir des regrets

16e de finale Coupe de France de futsal

A Vénissieux, gymnase Jacques Anquetil

Environ 250 spectateurs

Cannes Bocca Futsal bat AS Charreard Futsal 3 à 2 (1 à 1)

Arbitrage : MM Maataoui et Deidda
Pour l’AS Charreard : Khemar, Hamani, Zedioui, Ayari, Benjoua(cap), Kumbu Voka, Bensalem, Khellaf, Houhou – entraineur Medhi Zedioui

Pour Cannes : Gomez, Frois, Correia, Dornelles, Busquets, Bendaoud, Da Silva, El Asri, Gutierrez, Machado – entraîneur : Manuel Moya

Buts : Benjoua (3e), Zedioui (35e) pour Vénissieux  Machado (2e), Bendaoud (22e), Da Silva (34e)pour Cannes

L’AS Charreard après avoir fait douter tout le match le leader de Division 1, pourra nourrir des regrets éternels. En effet que se serait-il passé si Khellaf (37e) suite à une interception n’avait pas manqué son  duel face à Gomez et si le gardien espagnol de cette équipe cannoise n’avait pas détourné une frappe puissante du meilleur vénissian sur le terrain Benjoua (38e).

Ce match entre un leader sur de sa force et des ses joueurs étrangers et une équipe locale n’ayant pas froid aux yeux avait demarré sous les meilleures auspices, puisque Machado (2e) avait clôt la mini période d’observation par un but consecutif à une erreur d’inattention de la défense vénissiane.
La joie des Cannois sera de courte durée puisque Benjoua va se mystifier la défense adverse pour inscrire un but très à propos. La suite de cette rencontre sera un vrai spectacle avec des Cannois qui trouveront sur leur passage  Khemar  le  gardien vénissian  décisif à 4 reprises. Autre fait de jeu de cette première mi-temps, l’arrêt miraculeux de Gomez sur une reprise d’Ayari (19e).
La  seconde mi-temps débutera par une bourde d’Ayari en dernier défenseur qui se fera subtilisé le ballon par Bendaoud (22e). L’international français inscrira le 2 à 1 des Cannois. Cependant les locaux ne vont pas lâcher et continuer à croire à la qualification. Benjoua(27e) et Ayari(30e) ne seront pas loin de l’égalisation . Mais on n’est pas leader de l’élite pour rien. Sur une passe décisive d’El Asri, Da Silva (34e ) va tromper Khemar. On croit que c’est fini mais c’est mal connaître l’AS Charreard qui va s’accrocher et bousculer les Cannois. Benjoua impérial va  s’appuyer sur Ayari celui-ci va se rattraper de sa bourde en offrant un passe caviar à  Zedioui (35e) qui va conclure ce mouvement d’une grande limpidité. Les cinq dernières minutes seront très longues pour des Cannois poussés dans leurs derniers retranchements. Mais à la fin, la logique sera respectée sans que les Vénissians n’aient rien à se reprocher. Bien au contraire.

Les réactions :

Tarek Braïki le président de l’AS Charreard : « Nous avons pêché sur l’efficacité et surtout  l’équipe n’a pas su être patiente. C’est ce qui a fait la différence aujourd’hui. Nous avons voulu trop vite nous  projeter vers l’avant. En plus nous avons pris deux buts dont nous sommes en partie responsables.  Il y a certes des regrets mais on jouait le leader de D1, ce match était  un bonus. »

Manuel Moya entraîneur de Cannes : « Nous avons trouvé devant nous un adversaire valeureux.  Nous nous devions de gagner ne serait-ce que par le fait que deux divisions nous séparent.Mais cela n’a pas été facile. Nos objectifs sont bien sur de gagner tous nos matchs mais surtout de finir parmi les trois premiers de D1. C’est en bonne voie mais autant, on sait se motiver face aux bonnes équipes, on peut aussi se montrer fébriles face à des équipes de moindre catégorie. Un peu comme ce qui s’est passé ce soir. »

Benjoua(au premier plan) et Zedioui(au second plan) les deux buteurs vénissians

Benjoua(au premier plan) et Zedioui(au second plan) les deux buteurs vénissians

Les photos :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article